Partager à toutes et tous (enfin ceux que ça intéresse) ce que je note sur le net

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

"Les disques SSD, la fin des disques durs" par Tom's Hardware

Je n'irai pas (encore) jusque là mais c'est vrais que les SSD sont de plus en plus attrayants, prix compris ;)

Un wafer de flash NANDUn wafer de flash NAND
http://www.presence-pc.com/tests/ssd-flash-disques-22675/

Le gros point noir/légende urbaine "durée de vie très faible" semble de moins en moins crédible avec les progrès des optimisations des contrôleurs, qui font en sorte d'écrire (ben oui c'est écrire sur un SSD qui le fragilise) de manière le plus étalée/lissée ... cf la partie de l'article http://www.presence-pc.com/tests/ssd-flash-disques-22675/5/

La conclusion de Tom's Hardware  :

La réalité (en mars 2011)

En mars 2011, les SSD de 64 Go valent moins de 100 € et atteignent plus de 300 Mo/s en lecture sur les modèles haut de gamme. La mémoire SLC a définitivement laissé sa place à la mémoire MLC dans la majorité des produits et même les modèles professionnels passent progressivement à la MLC. Le prix de la mémoire diminue constamment et il est d'environ 1,5 $ par Go pour l'acheteur final actuellement. De plus, l'écart entre les disquesdurs et les SSD diminue : en 2007, les SSD atteignaient 32 Go, les disques durs 2,5 pouces étaient à 250 Go. Actuellement, les SSD atteignent 512 Go et les disques durs se limitent réellement à 1 To (800 Go et 1,5 To si on passe dans des épaisseurs non conventionnelles). L'écart se ressert donc assez fortement. Et actuellement, les SSD sont proposés en standard dans certains PC portables, sans même un disque dur en option.

Le futur

Pour le futur, on devrait voir une augmentation des performances séquentielles, avec la généralisation du SATA 6 gigabits/s, et toujours une augmentation de la capacité des SSD couplée à une diminution du prix. Les modèles actuels utilisent de la mémoire en 34 nm dans la majorité des cas et l'arrivée de la mémoire en 25 nm devrait permettre à terme de doubler la capacité maximale — et donc d'atteindre 1 To — et de diminuer les prix. Même si la mémoire elle-même coûte environ deux fois moins cher, les prix ne suivront pas cette courbe : les SSD contiennent aussi des contrôleurs et de l'électronique classique dont le coût varie peu dans le temps. On devrait donc voir le prix des modèles d'entrée de gamme stagner et le prix des modèles de grande capacité diminuer de façon plus importante. C'est une chose que nous constatons déjà : un SSD de 256 Go a souvent un prix au Go plus intéressant qu'un modèle de 32 Go.

Mon prochain disque dur sera peut être un SSD ;)