Partager à toutes et tous (enfin ceux que ça intéresse) ce que je note sur le net

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

[Trailer] The Giver

Sortie été 2014 (27 aout)

La fifiche allocine et son pitch: Dans un futur lointain, les émotions ont été éradiquées en supprimant toute trace d'histoire. Seul "The Giver" a la lourde tâche de se souvenir du passé, en cas de nécessité. On demande alors au jeune Jonas de devenir le prochain "Giver"...

Le thème m'a semblé intéressant et... j'espère qu'on n'arrivera pas là.

The Giver - Official Trailer - The Weinstein Company

La vidéo:

Crédits:

19 mars 2014

Coming to theaters August 15, 2014! 

The haunting story of THE GIVER centers on Jonas, who lives in a seemingly ideal, if colorless, world of conformity and contentment. Not until he is given his life assignment as the Receiver of Memory does he begin to understand the dark, complex secrets behind his fragile community. The film is based on Lois Lowry's beloved young adult novel of the same name, which was the winner the 1994 Newbury Medal and has sold over 10 million copies worldwide.

thegiverfilm.com/
facebook.com/TheGiverMovieOfficial
twitter.com/thegivermovie

Commentaires

1. Le lundi, 24. mars 2014, 20:28 par J.

Ouaip...

Là ils vont nous sortir quelques films de "SF" tous droit sortis de la catégorie "Jeunes Adultes" :

  • Divergent (1er d'une trilogie)
  • The Giver (1er d'un Quartet)
  • The Maze Runner (1er d'une Trilogie +1 Prequel)

Et je ne parle même pas de The Hunger Games Trilogie et du "premier" du style ces dernières années : le truc du "vampire qui scintille" et sa "famille", des loups-garous indiens qui ne sont pas des loups-garous et de l'humaine qui voulait mourir.

Je crois que ce qui me dérange dans The Giver et c'est qu'il (l'auteur) reprent un concept que l'on retrouve dans "Heroic Age" (le dessin anime) sorti y'a une paire d'années qui est que chaque membre de la "Silver Tribe" doit se débarraser de toutes ses émotions (les émotions, c'est "sale") dans leur reine qui en est la dépositaire / gardienne afin de leur permettre de "diriger" l'Univers que leur a laissé la "Golden Tribe" avant de quitter cette "dimension" / "réalité" pour continuer leur voyage de découverte de la Vie.

Ce qui me dérange aussi un peu dans toutes ces nouvelles littératures "light" pour "Jeunes Adultes" si à la mode en ce moment est justement cela : Elles sont si "light" au niveau de l'histoire, la complexité, la profondeur des personnages.
Leurs concepts sont si prometteurs et à chaque fois (oui oui à chaque fois !) je reste totalement sur ma faim...

A croire que l'on n'a aucun auteur de SF contemporain digne d'un P. K. Dick, d'un Silverberg, d'un John Boyd, d'un Tad Williams ( Ah ! Voir adaptée la quintalogie "Otherland" de Tad Tad Williams ! )
Et pourtant ! On a des Ian Irvine, des Chris Wooding, des Trudi Canavan, j'en passe et des meilleures !

En fait, Ces films/livres-là me font penser à des fast-foods : On rentre dans le fast-food, on se laisse temter par les belle images de pub, on se choisit un menu en se pourléchant les babines d'anticipation et déjà on est déçu quand on ouvre la boîte du hamburger parce que ça n'a rien à voir avec ce qui nous a tenté, et une fois qu'on a fini le menu on a l'impression de n'avoir pas mangé et on sort de la avec la faim collée au ventre.

Oui ! Je sais ! Ce sont des livres de la catégorie "Jeunes Adultes", mais il faudrait peut-être arrêter de
prendre les "Jeunes Adultes" pour des Brainless/Brain-Dead.
Autrement on se prépare des lendemains qui chantent en tant que civilisation... D'un autre coté : "On a le futur que l'on se crée/mérite !"

2. Le mardi, 25. mars 2014, 08:31 par Arfy

D'un autre côté, ça peut donner envie de le lire. Et le livre est si terrible que ça ?

Et "on" peut commencer par des Oui-Oui et finir par ...