Partager à toutes et tous (enfin ceux que ça intéresse) ce que je note sur le net

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Faut il demander à FB de modifier sa nouvelle "politique de vie privée" avant le 20 novembre ?

Attention au titre accrocheur de Numerama... comme d'hab sur ce genre de titres c'est pour attirer le client.
Il n'y a pas marqué (pas trouvé) que FB devient proprio de ce que vous y mettez...

Perso:

  • boaf, paroles, paroles, paroles (Dalida inside)
  • je publie des photos "perso", soit
  • je publie des commentaires, des critiques, des recommandations, ok
  • mais publier (pas en privé, en public ou en "avec les amis") c'est partager... et partager c'est un peu perdre sa propriété nan ?

Pour mes photos, c'est MOI qui ait les originaux... "ils" ne vont pas me les piquer ni m'empêcher de les utiliser nan ?

Bref, c'est un non sens ou je me trompe ?

De base: si t'es pas content du service GRATUIT, tu le quittes !  Mais tirer en permanence des plans sur la comète... boaf.

Source:

Sur Facebook, vous ne serez plus "propriétaire" de vos données personnelles

FbPrivacyUpdate.jpg
numerama.com

Je lis quand même toujours dans leur nouvelle Politique d’utilisation des données

Comment puis-je gérer ou supprimer les informations à mon sujet ?

Vous avez la possibilité de gérer les contenus et les informations que vous partagez lorsque vous utilisez Facebook à l’aide de l’outil Historique personnel. Vous pouvez également télécharger les informations associées à votre compte Facebook à l’aide de l’outil Télécharger vos informations. 

Nous conservons les données aussi longtemps que nécessaire pour l’apport de nos produits et services, notamment ceux décrits ci-dessus. Les informations associées à votre compte seront stockées jusqu’à ce que ce dernier soit supprimé, sauf si nous n’avons plus besoin de vos données pour fournir nos produits et services. 

Vous pouvez supprimer votre compte à tout moment. Lorsque vous supprimez votre compte, nous supprimons le contenu que vous avez publié, comme vos photos et vos statuts. Si vous ne souhaitez pas supprimer votre compte, mais plutôt ne plus utiliser Facebook temporairement, vous pouvez désactiver votre compte. Pour en savoir plus sur la désactivation ou la suppression de votre compte, cliquez ici. Gardez à l’esprit que les informations que les autres utilisateurs ont partagées à votre sujet ne font pas partie de votre compte et ne sont pas supprimées lorsque vous supprimez votre compte.

Commentaires

1. Le lundi, 17. novembre 2014, 15:30 par Serge

mais publier (pas en privé, en public ou en "avec les amis") c'est partager... et partager c'est un peu perdre sa propriété nan ?

Non mon petit Arfy,
C'est une question de _droit_ et de droit d'auteur... tu peux publier, tu gardes quand-même les droits d'auteur sur ce que tu publies... et parmi les droits d'auteur, il y a le droit de reproduire ou de modifier...
(Tu n'es en principe, même pas obligé de mettre la mention copyright ou "tous droits réservés" etc...)

Si (en admettant que) fb met dans les nouvelles règles qu'en publiant (des photos, des textes), tu peux être amené à leur céder automagiquement une partie de ces droits, ils peuvent avoir le droit de republier, d'utiliser (dans leur publicité) ou de revendre (i.e. faire du bénef) ton travail, ta création, tes oeuvres...

(Note : IANAL(*), même si ce sujet m'intéresse depuis +15 ans)

Hââpluss, Sergio

(*) Non, ce n'est pas porno, et pas por les autres non-plus.

2. Le lundi, 17. novembre 2014, 17:04 par Arfy

Oui mais JUSTEMENT, tu dis

Si (en admettant que) fb met dans les nouvelles règles qu'en publiant (des photos, des textes), tu peux être amené à leur céder automagiquement une partie de ces droits, ils peuvent avoir le droit de republier, d'utiliser (dans leur publicité) ou de revendre (i.e. faire du bénef) ton travail, ta création, tes oeuvres...

Ben c'est déjà là que je ne suis pas d'ac sur le *fear* FB c'est que des méchants pas bô kom' les zaut...
Je n'ai pas trouvé cette info dans leurs modifications.

Et JE persiste et signe, partager à la vue de toutes et tous, c'est POUR MOI, partager une partie du "droits d'auteur"

3. Le vendredi, 21. novembre 2014, 15:44 par Serge

Ben c'est déjà là que je ne suis pas d'ac sur le *fear* FB c'est que des méchants pas bô kom' les zaut...

Bah ! Perso, j'aime pas trop le primcipe du "fear" (cf. "FUD" [http://fr.wikipedia.org/wiki/Fear,...]) sur quoi que ce soit. Par contre, je dis qu'il faut comprendre ce qui se passe et savoir où on met les pieds. Si je n'aime pas fb, ce n'est pas à cause de ce détail sur les droits (et j'ai des doutes au sujet de ce "détail", voir plus bas).

Je n'ai pas trouvé cette info dans leurs modifications.

Justement, pour autant que je sache... c'est du faux.
On en a beaucoup parlé il y a plusieurs années et je *crois* qu'à l'époque, c'était partiellement vrai, mais plus maintenant... quoi que, ça reste partiellement vrai pour des raisons juridique et ils n'ont pas le choix...


Et JE persiste et signe, partager à la vue de toutes et tous, c'est POUR MOI, partager une partie du "droits d'auteur"

Je dirais... oui et non.
Sur le principe, "pour toi"... tu as parfaitement le droit de penser et de croire (estimer, dire) et de vouloir ce que tu veux...
Sauf que là, il s'agit de droit, et de lois etc...

Parmis les droits d'auteur, on distingue entre

le "droit moral" qui concerne surtout 
 *) le droit de divulgation : l’auteur a le pouvoir discrétionnaire de décider du moment et des modalités de la première communication de son œuvre au public ;
 *) le droit de paternité : tout utilisateur doit mentionner de façon non équivoque le nom et la qualité de l’auteur de l’œuvre ;
 *) le droit au respect de l’intégrité de l’œuvre : l’auteur peut s'opposer à toute modification, déformation ou mutilation de son œuvre et à toute atteinte préjudiciable à son honneur ou sa réputation ;
 *) le droit de retrait et de repentir permet à l’auteur de retirer du circuit commercial une œuvre déjà divulguée
les droits patrimoniaux, principalement :
 *) le droit de reproduction
 *) le droit de représentation (c'est-à-dire le droit de communiquer l'œuvre au public)
 *) le droit de suite qui permet aux auteurs des arts visuels de percevoir une participation économique lors de la revente de leur œuvre sur le marché de l’art
 *) le droit de distribution permet à l'auteur de décider où et en combien d'exemplaires son œuvre sera distribuée

Tu as, en tant qu'auteur, parfaitement le droit de déclarer à n'importe quel moment que tes oeuvres sont dans le domaine publique... (voir à ce sujet les différentes licences libres et Creative Commons [https://creativecommons.org/choose...]). Ca concerne essentiellement les droits patrimoniaux, mais l'auteur garde les droits moraux et en particulier le droit de paternité qui est _inaliénable_ (l'auteur peut céder ou vendre les autres droits, mais pas le droit de paternité)...

Le fait de diffuser ou de publier une oeuvre (p.ex. une photo ou un film) ne le met en aucun cas dans le domaine publique et "on" n'a pas le droit de l'utiliser n'importe comment...

Le fait de publier p.ex. une photo (comme je le fais), que ce soit sur FB ou sur Picasa ou Flickr, n'implique pas du tout que l'auteur les "libère" _automatiquement_ (!!) par contre... techniquement... pour que la photo (l'oeuvre) puisse être affichée sur les écrans des ordinateurs des autres utilisateurs ("spectateurs")... il faut bien quelque part que l'auteur ait (implicitement) donné la permission au site web (facebook, picasa, flickr, 500pix ...) de reproduire les photos dans le cadre de l'utilisation dudit site !

Dans ce sens, je pense que tu as raison quand tu dis que _diffuser_ tes oeuvres implique quelque part "partager une partie des "droits d'auteur""

Ca n'autorise pas (automatiquement), ni le site, ni ses exploitants, ni ses utilisateurs à utiliser ou à reproduire les photos dans un autre cadre.

En particulier,
- quand j'ai voulu utiliser certaines photos d'autres personnes pour me faire des T-shirts, je les ai contactés par mail pour leur en demander la permission
- de même une maison d'édition allemande m'a demandé la permission d'utiliser une de mes photos pour un livre d'école

J'ai demandé la permission par politesse et par respect pour les auteurs... dans la mesure où je ne fais pas commerce (diffusion à large échèle) des T-shirts, il n'y a quasiment aucune chance que les auteurs le sachent. Donc, si je n'avais pas demandé la permission... je ne courrais pas grand risque.

Ça, c'est le principe de Droit et de Loi... dans les faits... si un olibrius décide d'utiliser une de mes photos... il viole mes droits et je peux le poursuivre si j'en ai la preuve, mais la plupart du temps, c'est plus efficace de p^ter dans l'eau...

Dans mon cas personnel, dans mon profil flickr, j'ai écrit (en anglais, désolé) :

 Most of my photos are/will be visible by anyone, most will be (yet) under creative commons or similar with few restrictions.
 If you want to use any of my photo for printing (e.g. books) or in a professional context, do ask (or let me know) beforehand ! I might offer to give the original full size photo.
 If you want to use my photos please let me know (or ask).
 Any photo I have of children or specific people will be restricted to family (and friends) for what I believe to be obvious reasons. Use of any of my photos of persons or children is restricted.
 WARNING: Any institutions or persons, using this site or any of its associated sites for studies or projects - You do NOT have my permission to use any of my pictures, or comments in any form or forum both current and future. If you do, it will be considered a serious violation of our privacy and will be subject to legal ramifications.

(Comment je mets des trucs en italique dans les commentaires?)

J'ai écrit tout ça pour poser "mes règles" au cas où un indélicat utiliserait mes photos (à grande échèle) sans permissions.

4. Le vendredi, 21. novembre 2014, 15:45 par Serge

Ben c'est déjà là que je ne suis pas d'ac sur le *fear* FB c'est que des méchants pas bô kom' les zaut...

Bah ! Perso, j'aime pas trop le principe du "fear" (cf. "FUD" [http://fr.wikipedia.org/wiki/Fear,...]) sur quoi que ce soit.
Par contre, je dis qu'il faut comprendre ce qui se passe et savoir où on met les pieds. Si je n'aime pas fb, ce n'est pas à cause de ce détail sur les droits (et j'ai des doutes au sujet de ce "détail", voir plus bas).

Je n'ai pas trouvé cette info dans leurs modifications.

Justement, pour autant que je sache... c'est du faux.
On en a beaucoup parlé il y a plusieurs années et je *crois* qu'à l'époque, c'était partiellement vrai, mais plus maintenant... quoi que, ça reste partiellement vrai pour des raisons juridique et ils n'ont pas le choix...


Et JE persiste et signe, partager à la vue de toutes et tous, c'est POUR MOI, partager une partie du "droits d'auteur"

Je dirais... oui et non.
Sur le principe, "pour toi"... tu as parfaitement le droit de penser et de croire (estimer, dire) et de vouloir ce que tu veux...
Sauf que là, il s'agit de droit, et de lois etc...

Parmis les droits d'auteur, on distingue entre

le "droit moral" qui concerne surtout 
 *) le droit de divulgation : l’auteur a le pouvoir discrétionnaire de décider du moment et des modalités de la première communication de son œuvre au public ;
 *) le droit de paternité : tout utilisateur doit mentionner de façon non équivoque le nom et la qualité de l’auteur de l’œuvre ;
 *) le droit au respect de l’intégrité de l’œuvre : l’auteur peut s'opposer à toute modification, déformation ou mutilation de son œuvre et à toute atteinte préjudiciable à son honneur ou sa réputation ;
 *) le droit de retrait et de repentir permet à l’auteur de retirer du circuit commercial une œuvre déjà divulguée
les droits patrimoniaux, principalement :
 *) le droit de reproduction
 *) le droit de représentation (c'est-à-dire le droit de communiquer l'œuvre au public)
 *) le droit de suite qui permet aux auteurs des arts visuels de percevoir une participation économique lors de la revente de leur œuvre sur le marché de l’art
 *) le droit de distribution permet à l'auteur de décider où et en combien d'exemplaires son œuvre sera distribuée

Tu as, en tant qu'auteur, parfaitement le droit de déclarer à n'importe quel moment que tes oeuvres sont dans le domaine publique... (voir à ce sujet les différentes licences libres et Creative Commons [https://creativecommons.org/choose...]). Ca concerne essentiellement les droits patrimoniaux, mais l'auteur garde les droits moraux et en particulier le droit de paternité qui est _inaliénable_ (l'auteur peut céder ou vendre les autres droits, mais pas le droit de paternité)...

Le fait de diffuser ou de publier une oeuvre (p.ex. une photo ou un film) ne le met en aucun cas dans le domaine publique et "on" n'a pas le droit de l'utiliser n'importe comment...

Le fait de publier p.ex. une photo (comme je le fais), que ce soit sur FB ou sur Picasa ou Flickr, n'implique pas du tout que l'auteur les "libère" _automatiquement_ (!!) par contre... techniquement... pour que la photo (l'oeuvre) puisse être affichée sur les écrans des ordinateurs des autres utilisateurs ("spectateurs")... il faut bien quelque part que l'auteur ait (implicitement) donné la permission au site web (facebook, picasa, flickr, 500pix ...) de reproduire les photos dans le cadre de l'utilisation dudit site !

Dans ce sens, je pense que tu as raison quand tu dis que _diffuser_ tes oeuvres implique quelque part "partager une partie des "droits d'auteur""

Ca n'autorise pas (automatiquement), ni le site, ni ses exploitants, ni ses utilisateurs à utiliser ou à reproduire les photos dans un autre cadre.

En particulier,
- quand j'ai voulu utiliser certaines photos d'autres personnes pour me faire des T-shirts, je les ai contactés par mail pour leur en demander la permission
- de même une maison d'édition allemande m'a demandé la permission d'utiliser une de mes photos pour un livre d'école

J'ai demandé la permission par politesse et par respect pour les auteurs... dans la mesure où je ne fais pas commerce (diffusion à large échèle) des T-shirts, il n'y a quasiment aucune chance que les auteurs le sachent. Donc, si je n'avais pas demandé la permission... je ne courrais pas grand risque.

Ça, c'est le principe de Droit et de Loi... dans les faits... si un olibrius décide d'utiliser une de mes photos... il viole mes droits et je peux le poursuivre si j'en ai la preuve, mais la plupart du temps, c'est plus efficace de p^ter dans l'eau...

Dans mon cas personnel, dans mon profil flickr, j'ai écrit (en anglais, désolé) :

 Most of my photos are/will be visible by anyone, most will be (yet) under creative commons or similar with few restrictions.
 If you want to use any of my photo for printing (e.g. books) or in a professional context, do ask (or let me know) beforehand ! I might offer to give the original full size photo.
 If you want to use my photos please let me know (or ask).
 Any photo I have of children or specific people will be restricted to family (and friends) for what I believe to be obvious reasons. Use of any of my photos of persons or children is restricted.
 WARNING: Any institutions or persons, using this site or any of its associated sites for studies or projects - You do NOT have my permission to use any of my pictures, or comments in any form or forum both current and future. If you do, it will be considered a serious violation of our privacy and will be subject to legal ramifications.

(Comment je mets des trucs en italique dans les commentaires?)
J'ai écrit tout ça pour poser "mes règles" au cas où un indélicat utiliserait mes photos (à grande échèle) sans permissions.

Mais tout ça, c'est juste mon opinion, et je ne suis pas juriste ;)

5. Le samedi, 22. novembre 2014, 09:40 par Arfy

Merki et pour info, tu es le gagnant du 1000è commentaire !
Bravo et merci pour ta prose très claire.

Test Italique, en théorie entre les guillemets "spéciaux" du menu édition, test: blabla