Partager à toutes et tous (enfin ceux que ça intéresse) ce que je note sur le net

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Absentéisme des profs - du ressenti à la réalité

Le Why "on" a ce genre d'impression ?

C'est comme tout, il faut prendre du recul et regarder "de loin" et pas partir en râlant bille en tête:

  • ben quand un prof est absent, toute la famille du gamin est au courant, ça fait du monde au courant, le tout multiplié par le nombre d'enfants en classe,
  • un peu comme un domino, mais qui tombe et pousse le nombre de dominos égal à son nombre d'élèves
  • ben oui et ensuite ça fait *bip* les parents, il faut s'arranger pour la garde, ou chercher à l'école, voire nounou, au pire prendre un jour de congé...
  • et hop effet boule de neige "encore un blablabla", "c'est vraiment des feignasses !!!", etc...

Et n'empêche que respect, comme pour les toubibs, d'arriver à rester en "vie" face à tant de microbes ramenés par les élèves ;)

Source:

Les profs, moins absents que la moyenne des salariés

AbsenteismeProf.jpg
blog.francetvinfo.fr

Commentaires

1. Le samedi, 26. mars 2016, 19:38 par brutus

Le problème ce n'est pas l'absentéisme des profs mais (dans le désordre et sans montrer le lien cause-effet entre les diverses choses - Je pense cher lecteur que tu le feras tout seul ;) ):

1 - l'absence totale de politique de santé au travail et la non application de l'article L541-2 par le ministère de l' EdNat ( au passage n'importe quelle entreprise qui ferait pareil serait condamnée aux prud'hommes ...)
2 - l'évolution du public des écoles ( notamment la recrudescence des maladies enfantines suite à l'arrivée de population non vaccinée par choix ou par inexistence de système de santé potable dans leur pays d'origine )
3 - la dégradation réelle et rapide des conditions de travail depuis 2012 avec des effets délétères sur la santé des enseignants mais aussi des élèves
A titre d'exemple:
- à la rentrée 2015 avec un chômage de + de 10% , 10 nouvellement titularisés sur le 68 ont préféré démissionner que de devenir fonctionnaire avec un salaire et un travail garantie à vie ... (soit un peu moins de 10% de la promo)
- la désastreuse réforme des rythmes scolaires n'a fait qu'accroitre la fatigue des élèves et des profs augmentant ainsi leur vulnérabilité aux risques infectieux et viraux (là on dit merci à vincent et najat ....)
4 - le non respect par l'état de l'obligation de continuité de service inhérent à la définition même des services publics




voilà voilà j'arrête là ma liste à la Prévert

2. Le lundi, 28. mars 2016, 15:48 par Arfy

Je plussoie Brutus mais mon propos était plus le ressenti de Mme Michu qui croit que les profs sont plus absents que la "normale" ;)