Partager à toutes et tous (enfin ceux que ça intéresse) ce que je note sur le net

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Rougeole : le virus s'attaquerait à la « mémoire » immunitaire en la faisant régresser

Hmmmmm, fichtre.  Je l'ai eu petit... ton corps se fait son immunité et hop, une infection par la rougeole peut en effacer une partie (des anticorps).

Rien qu'à lire cette partie, je cite:

Quand l'organisme rencontre un virus, il crée des anticorps qui restent et protègent des infections futures : c'est la « mémoire » immunitaire. Les analyses ont montré que la rougeole éliminait entre 11 et 73 % des anticorps protecteurs chez les enfants.

Bon, il faut attendre d'autres tests mais c'est déjà O_o

Rougeole : le virus détruit la « mémoire » immunitaire

futura-sciences.com maladie-rougeole-virus-detruit-memoire-immunitaire.jpg
futura-sciences.com

Je cite Wikipedia sur les anticorps:

Un anticorps est une glycoprotéine complexe utilisée par le système immunitaire pour détecter et neutraliser les agents pathogènes de manière spécifique. Les anticorps sont sécrétés par des cellules dérivées des lymphocytes B : les plasmocytes.

Les anticorps constituent l'immunoglobuline principale du sang, parfois on utilise aussi le terme immunoglobuline à la place du mot anticorps, mais cet emploi est abusif.

Les antigènes et les anticorps, dont la combinaison est à la base de la réaction immunologique d’un organisme contre un agent extérieur, n’ont pas de définition en eux-mêmes, mais se définissent l’un par rapport à l’autre :

  • Est antigène toute substance que le système immunologique d’un individu reconnaît comme étrangère, et qui provoque une réponse par la production d’anticorps
  • Est anticorps une protéine (globuline) produite par le système immunologique de l’organisme capable de réagir en présence d’un antigène.

Ainsi toute substance étrangère, tout microbe, introduit dans le corps, peut se comporter en antigène, c’est-à-dire y provoquer la fabrication de protéines spéciales, les anticorps qui ont la propriété de neutraliser les effets nocifs de la substance étrangère ou du microbe et des toxines qu’ils produisent. Ce faisant, le corps devient réfractaire à l’agent envahisseur, il s’immunise1.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

La discussion continue ailleurs

URL de rétrolien : https://www.arfy.fr/dotclear/index.php?trackback/12242

Fil des commentaires de ce billet