Partager à toutes et tous (enfin ceux que çà intéresse) ce que je note sur le net

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

vendredi, 29. juin 2018

Un polymère recyclable pour potentiellement remplacer le plastique ?

Un produit "non toxique" pour faire retourner ce polymère à l'état non solide (moléculaire qu'ils disent).
Pas mal si effectivement ça peut remplacer, dans tous les cas (doute), le "plastique".

Extrait:

Colorado State University chemists have announced in the journal Science another major step toward waste-free, sustainable materials that could one day compete with conventional plastics. Led by Eugene Chen, professor in the Department of Chemistry, they have discovered a polymer with many of the same characteristics we enjoy in plastics, such as light weight, heat resistance, strength and durability. But the new polymer, unlike typical petroleum plastics, can be converted back to its original small-molecule state for complete chemical recyclability. This can be accomplished without the use of toxic chemicals or intensive lab procedures.

‘Infinitely’ recyclable polymer shows practical properties of plastics

natsci.source.colostate.edu infinitely-recyclable-polymer-shows-practical-properties-of-plastics.jpg
natsci.source.colostate.edu

lundi, 25. juin 2018

Moringa oleifera, ses graines broyées + sable pour avoir de l'eau potable - f-sand

Cool. L'arbre originaire d'Inde Moringa oleifera s'appelle aussi brède mouroum et néverdier (venant de « never die »).
Un arbre très répandu et déjà utilisé.

Et donc je cite Wikipedia pour ses qualités de filtration:

Les graines de moringa contiennent un polyélectrolyte cationique qui a montré son efficacité dans le traitement primaire de l'eau (élimination de la turbidité), en remplacement du sulfate d'alumine ou d'autres floculants28. L'avantage de l'utilisation de ces graines est double :

  • la substitution de floculants importés par un produit local facilement accessible permet une économie importante de devises pour les pays du Sud où l'eau potable est souvent polluée,
  • ce floculant, contrairement au sulfate d'alumine, est non toxique et totalement biodégradable.

Le tourteau de graines de moringa, obtenu comme sous-produit de la pression des graines pour l'extraction de l'huile, est utilisé pour filtrer l'eau par floculation pour produire de l'eau potable pour l'homme ou les animaux29,30. Cette substance peut aussi être utilisée pour l'aquaculture d'algues, dans les usines de pâte à papier, les caves viticoles ou le secteur minier. La production et l'utilisation du moringa dans des conditions économiques réelles est en train d'être mise au point.

Plusieurs organismes ont isolé dans les graines de moringa, la protéine active à l'origine de ses propriétés floculantes : il s'agit d'un dimère cationique31 , qui absorbe et neutralise la charge colloïdale dans les eaux troubles, provoquant l'agglutination des particules colloïdales entre elles, ce qui rend les particules en suspension plus facile à enlever par décantation ou filtration. Le tourteau de graines de moringa supprime la plupart des impuretés de l'eau.

Dans l'article, ils parlent donc bien du, mais en y rajoutant du sable ce qui permettrai d'utiliser le tourteau de graines de moringa plus longtemps pour filtrer sans que ce soit colonisé par des bactéries par ex.  Et l'eau filtrée sera plus "propre" et buvable plus longtemps.

The seed that could bring clean water to millions

phys.org news 2018-06-seed-millions.jpg
phys.org

mercredi, 11. avril 2018

Somos esclavos de nuestros pensamientos

Ouaip, positif !  C'est ce que j'essaye de montrer tous les jours.

Il suffit d'essayer, de s'entrainer... au début c'est dur, ça fait mal, courbatures des rechutes du cerveau.  Mais au bout d'un moment ça devient une (bonne) habitude et c'est plus facile d'y retourner !

Somos esclavos de nuestros pensamientos

Somos-esclavos-de-nuestros-pensamientos.jpg
guazones.com

samedi, 24. février 2018

BEEcosystem - une ruche dans votre salon ?

Original, mais bon à 600$ la ruche ... un peu cher.
(là sur la photo: 3 ruches)

dimanche, 4. février 2018

Design - Paul Morin et son idée d'imprimante durable - impro

C'est un "projet", une idée intéressante, mais pas vu s'il verra le jour...
Cartouches d'encre transparentes et qui peuvent être re-remplies.
Récupération de l'encre "perdue", pour je suppose par exemple imprimer des "brouillons avec".
Pièces réparables
Etc.

Source: positiv

samedi, 3. février 2018

Revolve, la roue de vélo "pliable"

Originale et donc NON gonflable et increvable ;)
Bon, par contre le côté "c'est une révolution", mouaip, et il faut être sûr qu'elle ne se replie pas en pleine descente :P
Mais j'Aime bien le concept.

Revolve Collapsible Wheel

Revolve-Collapsible-Wheel.jpg
geeky-gadgets.com

La vidéo:

Lire la suite...

lundi, 22. janvier 2018

theguardian - des lampadaires à gaz "crottes de toutous"

Brian Harper est donc l'inventeur du "dog-poo powered streetlamp" et ça se passe à Malvern (UK)
Un article sur le site de la ville: allaboutmalvernhills.com/the_malvern_gaslamps

10 sacs à caca == 2 heures de lumière =)
(et si il y a trop de pression, ça fait fusée ? ;) )

From stools to fuels: the street lamp that runs on dog do

theguardian.com environment stools-to-fuels-street-lamp-runs-on-dog-poo-bio-energy-waste-.jpg
theguardian.com/

vendredi, 15. décembre 2017

Noël c'est dans mpoins de 10j - papacube - Idées cadeaux pour papa geek

Le OZOBOT c'est sympa.
Je ne connaissais pas la boule Star Wars mais bon, ce n'est pas le genre de truc à quoi, je pense, mes zouzous auraient un "reviens-y".
La Nintendo classic mini est mimi =)  Et on peut y jouer avec papa en mode "nostalgie".

Idées cadeaux pour papa geek

Papacube fete des peres.jpg
papacube.com

lundi, 11. décembre 2017

Impression 3D : des objets en plastique connectés au Wi-Fi

Idée intéressante: se créer son énergie pour envoyer "l'info" au bon moment et

  • pas dépenser de l'énergie quand ce n'est pas nécessaire
  • avoir une batterie
  • être connecté en permanence pour rien

Je cite:

Pour créer ces objets communicants, les chercheurs ont donc eu recours à l'impression 3D et à une technique appelée backscattering, ou rétrodiffusion. Le procédé s'appuie sur une antenne intégrée à l'objet qui va réfléchir un signal radio émis par un routeur Wi-Fi, créant un profil qui est ensuite décodé sous forme de commande par un récepteur Wi-Fi présent par exemple dans un smartphone. Ladite antenne est invisible, intégrée au moment de la fabrication sous forme de filaments de cuivre.

Impression 3D : des objets en plastique connectés au Wi-Fi

futura-sciences.com impression-3d-impression-3d-objets-plastique-connectes-wi-fi.jpg
futura-sciences.com

mardi, 31. octobre 2017

Link par Michio Papers, design d'un ordi

J'aime bien l'idée, à voir si c'est pratique "en main"

J'ai lu que ce serait un concept pour Google, mais pas trouvé de confirmation chez Google =)

- page 1 de 43