Partager à toutes et tous (enfin ceux que çà intéresse) ce que je note sur le net.

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

lundi 25 janvier 2016

Mode *ah?* - Voici la liste des 266 impôts et charges qui empoisonnent la vie des Français

A rajouter dans la liste des listes...

Je me demande "combien" touchent un foyer fiscal "de référence"...

Source:

Voici la liste des 266 impôts et charges qui empoisonnent la vie des Français

ListeImpots.jpg
atlantico.fr

lundi 18 janvier 2016

Suite de "La CEDH valide la surveillance des mails par l'employeur", merci Poil (MAJ)

Un n'article en parlant... avec une petite étude de cas derrière.  Mais comme dit Poil "Ce n'est pas l'arrêt de la CEDH".

Pas sûr de tout le déroulé... genre perso quand je lis

En l’espèce, le requérant, employé de 2004 à 2007 dans une entreprise privée en qualité d’ingénieur des ventes, a ouvert pour les besoins de son travail un compte Yahoo afin de pouvoir répondre aux clients de l’entreprise.

je comprends, avant d'en savoir plus:

  • l'employé a ouvert un compte yahoo pour ses besoins pro
  • (de lui même)... déjà zarb présenté comme cela
  • son employeur y a eu accès (euh, comment ?) et a vu qu'il faisait "autre chose avec"
  • *paf le chien* "lui je l'aime pas" à tord ou à raison donc j'en profite pour le virer

MAJ: l'arrêt de la CEDH hudoc.echr.coe.int/fre?i=001-159906 et on y lit qu'il a créé un compte Yahoo Messenger à la demande de son employeur...  Donc, soit.
Mais bon, l'employeur a quand même surveillé le trafic... mais c'est son droit.

Source: Poil

LA CEDH JUSTIFIE LA SURVEILLANCE DE L’UTILISATION DE COMPTES INTERNET PAR UN EMPLOYÉ ET SON LICENCIEMENT.
Par Justine Bertaud du Chazaud, Juriste.

CEDH-JustineBertaud.jpg
village-justice.com

samedi 16 janvier 2016

Amis juristes ? "La CEDH valide la surveillance des mails par l'employeur"

Ça semble dépendre du règlement intérieur... ou ?

Source:

La CEDH valide la surveillance des mails par l'employeur

mails_545x460_autocrop.jpg
Un employé qui utilise sa messagerie professionnelle à des fins privées, en dépit du règlement intérieur de sa société, peut être licencié. (LP/FRED DUGIT)
leparisien.fr

mardi 12 janvier 2016

Le cas des auto-entrepreneurs en CDI-masqué vs la Loi

Abus de position dominante... toussaH

Des auto-entrepreneurs lésés reconnus comme salariés par les tribunaux

auto-entrepreneur-justice-lentreprise_5494540.jpg
lentreprise.lexpress.fr

mardi 15 décembre 2015

Pacitel, c'est fini, "et dire que c'était un Service de mes premiers zamours..."

Note: désolé pour le jdm du Titre... il m'a trotté dans la tête

Pourquoi remplacer un service, privé soit, par un truc qui sera certainement usine à gaz et... même pas encore défini ?

GRMPF... merci à nos zamis les Politiques, "il faut les aimer aussi"... mais j'avoue que des fois c'est dur.

Alors oui

  • Pacitel c'étaient des pro du Centre d'appel qui étaient derrière,
  • C’était perfectible,
  • Je recevais encore des appels... qui venaient de l'étranger.

Mais bon: ça existait et ceux en France au moins pour la grande majorité s'y référaient.
Et ils avaient l'expérience... Expérience du Terrain qui est le nerf de la Guerre !!!

Source:

jeudi 12 novembre 2015

Service-Public.fr - Achat à distance : livraison du bien ou exécution de la prestation

Récemment j'ai demandé à Poil de l'aide pour un site sur "mais quoi qu'on a le droit de dire dans les conditions générales de vente sur la livraison et surtout la perte du colis par... <qui l'a envoyé>".

Et plus précisément ce texte lu sur la pub d'un site marchand:

ATTENTION : La Poste peut se révéler aléatoire. 
Si un colis est perdu, <la boiboite> ne peut en aucun cas être tenu pour responsable, et aucun remboursement ne sera possible (voir les CGV visibles sur le site www.<la boiboite>.com )

Et donc, dans la partie "Mauvaise exécution ou absence d'exécution du contrat", concernant le sujet "perte du colis par???" on peut bien lire:

Si vous n'avez pas reçu le produit commandé alors que le vendeur soutient l'avoir livré, vous devez aussi le mettre en demeure par lettre recommandée avec accusé de réception.

Le vendeur est seul responsable vis-à-vis de vous de la bonne exécution de la commande. Peu importe qu'il assure lui-même les commandes ou fasse appel à d'autres prestataires (transporteurs chargés de la livraison, compagnies aériennes sous-traitantes...). Cette responsabilité est automatique, sans que vous ayez à prouver une faute.

Le vendeur ne peut s'exonérer de sa responsabilité que s'il prouve que l'inexécution du contrat ou sa mauvaise exécution est due :

  • à votre action,
  • ou au fait imprévisible et insurmontable d'une personne étrangère au contrat (les prestataires de service, auxquels le vendeur recourt, ne sont pas considérés comme tels),
  • ou à un cas de force majeure.

Les clauses des contrats, qui limitent ou exonèrent la responsabilité du professionnel à distance, sont considérées comme abusives.

Bref, ne vous faites pas avoir si jamais ;)

Source: Poil donc

Fiche pratique
Achat à distance : livraison du bien ou exécution de la prestation
Vérifié le 04 août 2014 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)

Achat_a_distance__livraison_du_bien_ou_execution__2015-11-09_16-24-11.png
service-public.fr

lundi 2 novembre 2015

Les voitures autonomes auront elles une "License to kill" ? Dilemme du "qui va mourir entre les passagers et l'extérieur" ?

Sacrée réflexion... un arbre de décision titanesque en un 1/4 de seconde... déjà pour un Homme alors quid pour un programme ?
En cas d'extrême urgence/problème:

  • Qui essayer de sauver/préserver ?
  • Quid de la valeur à donner à telle ou telle situation et être sûr que le mix détecteurs/logique informatique va choisir est le meilleur ?
  • Qui est responsable légalement ?
  • *overflow*
  • ...

Joli problème... encore ce matin j'entendais l'annonce de Volvo "Notre vision : Plus aucun mort ni blessé grave dans une nouvelle Volvo à l’horizon 2020. Aucun." (source) ... comment tenir de telles promesses ?????

L'étude originale "Autonomous Vehicles Need Experimental Ethics: Are We Ready for Utilitarian Cars?"  (PDF), auteurs:

  • Jean-François Bonnefon (enter for Research in Management, Toulouse School of Economics, Toulouse, 31000, France),
  • Azim Shariff (Department of Psychology, 1277 University of Oregon, Eugene, OR 97403-1227, USA),
  • and Iyad Rahwan (Media Laboratory, Massachusetts Institute of Technology, Cambridge, MA, USA)

Source:

Why Self-Driving Cars Must Be Programmed to Kill

License_to_kill_for_autonomous_cars.png
technologyreview.com

(pour la figure b) et c) la bande noire à gauche et à droite c'est un mur et ça veut dire "je fonce dans le mur et je tue mon passager !")

Hmmm ... perso je ne m'avancerai pas

samedi 17 octobre 2015

Planet OS - The Data-Collecting Company - une infographie sur un Bien ou sur un Mal / abus ?

L'idée est intéressante: permettre à qui n'en veut de chercher les infos et les recouper... mais ça implique tellement de choses derrière aussi... sécurité, secret, vie privée, ...

Look for more on planetos.com

Source:

The Data-Collecting Company That Wants to Give Earth a "Nervous System"


gizmodo.com

La vidéo:

Lire la suite...

vendredi 18 septembre 2015

Juste pour le jeu de mot : Same player, never shoot/scoot again ...

*paf* le chien... fallait pas jouer avec le Diable...

M'enfin, 150 km/h sur un scooter sur une route limitée à 70km/h ... il roule au Napalm ?
68 fois avant d'être (re)trouvé, parce que le scooter n'avait pas de plaques et que les gestionnaires du radar se sont dit... "lui" on va l'avoir, allo la Police ?

Source photo.

Il joue à se faire flasher 68 fois par un radar : 31.000 euros d'amende

Scooter-30k_Amende.jpg
Le jeune conducteur avait déclenché à 68 reprises le radar dont 43 fois en roulant à plus de 50 km/h au-delà de la vitesse limitée à 70 km/h. (Photo AFP)
metronews.fr

vendredi 4 septembre 2015

LA CONSÉCRATION DU VOL « 2.0 » ou l'affaire Bluetouff vue/expliquée du côté de la Justice jusqu'à la Cassation... par village-justice.com

Note "affaire Bluetouff": allez faire un tour dans le moteur de recherche, on ne va pas refaire l'histoire ici ET c'est résumé dans l'article plus bas et JE le soutiens toujours encore et JE regrette/suis triste qu'il ait migré sur TOR...

Pour appréhender la globalité d'un problème/sujet je dis toujours

  • il faut prendre du recul
  • il faut se mettre à la place de l'autre, ici la Justice

Et dans cet article, merci encore Poil de me l'avoir transmis, on peut comprendre que

  1. oui c'était en accès libre dans le principe dans Google,
  2. mais que vu que Bluetouff avait admis avoir vu qu'en remontant dans l'arborescence du site web, l'accès à ce qu'il avait téléchargé était soumis à login/mot de passe,
  3. et que donc en fait c'était un accès réservé... même si c'était une faute de configuration du serveur/service,

son téléchargement des fichiers et surtout IMHO la mise à disposition des données sans l'autorisation explicite du "propriétaire" ben dixit la Justice c'est pô bien.
Et ici considéré comme du vol "2.0".

En gros, là en fait, il aurait pu jouer au "bizut", mode ah non je n'avais pas vu... Ou pas ?
Je vous répondrai, et les logs ? (à savoir qu'en général tout ce que vous allez lire/charger sur un site web peut être stocké dans des fichiers de log). Ici aucune idée s'il y avait les logs ou pas d'accès aux fichiers.  Mais vu que c'est un service qui ne devait pas avoir beaucoup de visite en dehors des robots Google et cie... je pense que oui.  Et à l'époque, pas de VPN et cie pour tout le monde...
=> et là ne pas dire la vérité de ce qui s'était passé ça aurait été encore plus grave.

Bon, perso, accéder à quelque chose de "public" dans Google c'est bien ou pas bien ?
Accéder: oui, c'est là accessible, ok passons.  On trouve de tout sur Google, quand on sait chercher...
Partager: c'est là où le bât blesse dans ce dossier...  Imaginez vos photos persos dans un serveur mal protégé.  Quelqu'un y accède parce que Google a pu y accéder et il les partage ... bouuuh, pas bien dans ce cas nan ?
Les zinfos glanées: oui ce n'étaient pas des informations secret défense, ce n'était pas grave.  Mais là c'est le vieux principe "un vol est un vol"... même si à la place de Bluetouff, avant tout ce qui lui est arrivé (mode Bluetouff est malheureusement un sacrifié pour "montrer l'exemple") je n'aurai pas été sensibilisé à ce fait Juridique sur ne Net.

Et est ce que Google dans ce cas est aussi coupable de vol 2.0 vu qu'il a "partagé" les fichiers alors qu'il pourrait aussi voir que leur accès est protégé "plus haut" ?
Nan, parce qu'un sous répertoire peut être public alors qu'un de ses "papas" nan... et ce sciemment.

À vos plumes pour me taper dessus ou pas...

Source: Poil

LA CONSÉCRATION DU VOL « 2.0 »

Vol_2.0.jpg
village-justice.com

Source image:

  • moi pour les modif
  • et Google pour une recherche sur "Thief internet" comme image pour l'affiche (parce que il y a thief et internet comme mots sur la page impawards.com)

=)

- page 1 de 22