Partager à toutes et tous (enfin ceux que ça intéresse) ce que je note sur le net

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

JDG - à lire - Obsolescence Programmée

Ou pourquoi "on" achète actuellement des produits prévus pour s'arrêter de fonctionner ...
Soit, la casse ça existe, mais "il y a longtemps" on fabriquait des choses qui durent, là on peut acheter des produits qui siont prévus pour ne pas durer plus d'un nombre fixe d'années/utilisations/...
Je cite le JDG: batteries non amovibles, pièces fragilisées, puces de « mise en panne programmée », mais aussi un marketing destiné à rendre ringard un objet à la pointe un an plus tôt.

Je cite ARTE: Un produit usé = un produit vendu ! Tourné aux quatre coins du monde, ce film enquête sur l'obsolescence programmée, concept vieux comme l'industrie mais toujours vivace. Une démonstration aussi implacable qu'éclairante.

Par là donc:


© Article Z (ici l'exemple des bas que l'on a re-rendu plus cassable pour que les femmes en achètent plus)
On vit dans une société de consommation : une durée de vie courte est programmée pour certains produits.
http://www.journaldugeek.com/2011/02/25/chronique-du-we/

Et sur Arte: http://www.arte.tv/fr/3714270.html

Article sur lesnumeriques: http://www.lesnumeriques.com/nos-appareils-sont-ils-programmes-fabricants-mourir-rapidement-article-1108.html

En vidéo plus bas, mais pas sûr que cela reste très longtemps vu que sur ARTE c'est passé en VOD

Crédits:

ArkoZeitgeister | 19 févr. 2011 |  aiment, 1 n'aiment pas

Dans les pays occidentaux, on peste contre des produits bas de gamme qu'il faut remplacer sans arrêt. Tandis qu'au Ghana, on s'exaspère de ces déchets informatiques qui arrivent par conteneurs. Ce modèle de croissance aberrant qui pousse à produire et à jeter toujours plus ne date pas d'hier. Dès les années 1920, un concept redoutable a été mis au point : l'obsolescence programmée. "Un produit qui ne s'use pas est une tragédie pour les affaires", lisait-on en 1928 dans une revue spécialisée. Peu à peu, on contraint les ingénieurs à créer des produits qui s'usent plus vite pour accroître la demande des consommateurs.