Partager à toutes et tous (enfin ceux que ça intéresse) ce que je note sur le net

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Klakinoumi - Chanson - Les gros mots

Diantre !  fichtreuHⓒ !  J'Aime

J'vous rassure c'est tout public, sauf celui qui n'aimera pas ;)

Les crédits: (et les paroles en bas)

Instru, DA et mix : Vermoot
Prise de vue : W4yap
Texte et interprlèèèèèète : c̶u̶i̶l̶l̶è̶r̶e̶  Klakinoumi

Les gros mots

Klakinoumi - Les gros mots.jpg

La vidéo:

--Lyrics--
J’aime les gros mots, à la bordure,
Ceux qu’on censure,
avant de les trouver beaux.
Loin du fat shaming,
Leurs poids appuient mon propos.

Je n’les trouve pas vulgaires,
mais plutôt volubiles.
Car leur usage « pour plaire »,
trahit l’auteur sans style.
Plus ils sont désuets plus ils sont attirants.
Pourquoi simple connard quand on peut mettre fieffé devant.
Mais prends garde Marcel,
sert-en avec parcimonie,
Les élites piaffent,
et te boxer les réjouis.

Refrain(x2)
Faut donner des coups avec les mots,
faire quelques joutes avec les gros.
Pas peur de faire tomber deux-trois égos.
Et si on me marche dessus,
j’suis un putain d’lego.

Mais tintin bonhomme ! J’suis comme le capitaine : A TOC !
J’ai l’injure facile, faite de bric et de broc.
Agrippé à la barre de mon vaisseau atone,
Les putains, les connards je te les remonte à la tonne !
Moussaillons, j’pêche au gros mots saillants !
Dans mes filets de métaphores : du ton rouge et du r’frain blanc.
Les embruns, les grosses mailles, même pas besoin de gratter l’fond.
J’y peux rien, j’lâche ma gouaille, j’suis inspiré par les cons.

Ras le bol des codes du correct,
j’en suis un vil pourfendeur,
Et celui qui veut m’clouer l’bec,
n’arrivera jamais à l’heure.

Tout p’tit déjà je faisais le pitre sur les burlingues,
un truc con, un ”catin” pour faire marrer les copains.
Dans une école catho ça faisait tout un foin,
Aujourd’hui j’suis vulgaire, mais j’le fais dans des quatrains.

Refrain(x2)
Faut donner des coups avec les mots,
faire quelques joutes avec les gros.
Pas peur de faire tomber deux-trois égos.
Et si on me marche dessus,
j’suis un putain d’lego.

Deux-trois mots qui s’effritent
J’fais cringer les hypocrites,
Un peu de sel dans mes lignes,
Qui met des lignes dans leurs selles.

Mais te braques pas coco, parquer l’bon mot c’est mon crédo.
Phrases chocs contre phrase chocs, je te les range en bataille.
J’mets pas d’thunes dans l’paraître,
J’fais autre chose de ma mitraille.
Mes textes, t’agitent, te piquent,
Et mes mots d’barde t’montent au tarin.

Alors va t’cacher derrière les oreilles chastes des gamins.
Va les tâcher, comme les protégés de Barbarin.
Tu lèves les yeux au ciel dès que je lâche mon fiel,
Mais qui a sculpté les archanges de ta chapelle ?
Pourtant dans ce que je dis, y a rien de cryptique,
T’es tricard d’vant ton triptique,
J’suis Léonard, t’es mon disciple.

Refrain(x4)
Faut donner des coups avec les mots,
faire quelques joutes avec les gros.
Pas peur de faire tomber deux-trois égos.
Et si on me marche dessus,
j’suis un putain d’lego.