Partager à toutes et tous (enfin ceux que ça intéresse) ce que je note sur le net

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Par Hervérifie - Infographie, stat et explications - pourquoi geler une société entière pour une maladie qui ne tue que 0.67% environ des malades?

Ou pourquoi les stats, les Maths quoi, peuvent aussi servir à quelque chose.  Ici son "pourquoi il faut geler la société pour juste 0,67% de morts dans les malades connus".

Beaucoup se posent la question : pourquoi geler une société entière pour une maladie qui ne tue que 0.67% environ des malades?

facebook.com HERVERIFIE pourquoi geler une société entière pour une maladie qui ne tue que 0.67 environ des malades.jpg
facebook.com

Pour les allergiques FB, le texte ci dessous:

🧠 Beaucoup se posent la question : pourquoi geler une société entière pour une maladie qui ne tue que 0.67% environ des malades? En préambule, certains points doivent être précisés :

_____________________

1️⃣ 0.67%, cela représente un contaminé sur 150.

🩺 Et cela inclut les asymptomatiques...

🩺 C’est tout sauf négligeable.

_____________________

2️⃣ La réanimation, « c’est pas cool ».

🩺 Les malades qui survivent après un passage en réanimation mettent généralement des semaines à se remettre.

🩺 Fonte musculaire, escarres, lésions des cordes vocales dues à la sonde d’intubation, etc. Je ne souhaite la réanimation à personne.

🩺 Accessoirement, une journée en réa, ça coûte plusieurs milliers d’euros d’argent public. Qui n’est pas infini. Surtout quand les commerces et entreprises sont fermées parce que les employés et les clients... Sont en réa.

_____________________

3️⃣ Les séquelles sont fréquentes.

🩺 Plus d’un malade sur 4 a toujours des symptômes 2 mois après le diagnostic.

🩺 Insuffisance respiratoire, fatigue chronique, perte de l’odorat, perte du goût, perte... Des cheveux, etc.

_____________________

4️⃣ Le taux d’hospitalisation est élevé. Et la contagiosité également.

🩺 Beaucoup de malades, et parmi eux beaucoup d’hospitalisations, c’est la meilleure façon de saturer un système hospitalier. Et c’est valable dans tous les pays, y compris les plus riches et/ou les mieux lotis en lits (dont les lits de réa). Ceux-là tiennent simplement quelques jours ou semaines de plus, c’est tout.

🩺 Avec les conséquences que l’on connait : les pathologies « habituelles » ne sont plus ou mal prises en charge. Les cancers sont moins dépistés, et moins bien traités. Les infarctus sont moins rapidement pris en charge. Etc.

_____________________

5️⃣ Les personnes âgées ne sont pas les seules touchées.

🩺 Plus de 350 000 personnes ont dû être hospitalisées depuis mars 2020.

🩺 Dont 65 000 en réanimation.

🩺 Plus du quart des hospitalisés ont moins de 65 ans.

🩺 En réa, c’est plus du tiers.

🩺 De plus les personnes âgées sont parfois contaminées par... Des personnes moins âgées.

_____________________

6️⃣ Laisser le virus circuler est une TRES MAUVAISE IDÉE...

🩺 Un virus, comme tout matériel génétique, ça mute. Ca se trompe en se reproduisant, et au fil du temps, statistiquement, une erreur « tombe juste » et donne un avantage au nouveau variant... Plus contagieux, plus résistant à tel traitement ou tel vaccin, peu importe.

🩺 Pour prendre une image : si vous lancez un dé 10 fois, vous avez peu de chances de faire 10 six consécutifs. Mais si vous lancez votre dé 1000 fois, cela devient plus probable. Et si vous le lancez 1 milliards de fois, vous allez réussir votre coup. Probablement.

🩺 Laisser le virus se multiplier, c’est la GARANTIE de voir émerger des variants plus « performants ». Vous ne vous êtes pas demandé pourquoi les variants les plus performants, actuellement, sont les variants britannique, brésilien et sud africain? Quel est le point commun de ces pays? Une circulation massive et prolongée du virus.

_________________________________________

🧠 Ces données posées sur la table, abordons la question de « l’immunité collective ».

🩺 Pour être efficace face à un virus avec ce type de contagiosité (nettement plus que la grippe, nettement moins que la rougeole), les épidémiologistes s’accordent à dire qu’il faudrait que 60 à 85% de la population soit correctement immunisée (à titre de comparaison, pour la rougeole, c’est 95% environ).

_________________________________________

🧠 Alors, combien de personnes sont potentiellement immunisées, en France, après un an?

🩺 Prenons des hypothèse « très optimistes », c’est-à-dire une létalité basse (0.67%, l’estimation la plus courante) et un taux d’immunisation efficace de 100% (tous les infectés, asymptomatiques ou non, seront parfaitement immunisés).

🩺 Dans ce cas, au 2 mars 2021, pour 87 000 décès, nous pouvons postuler que 13.8 millions de personnes ont été contaminées. Cela représente environ 21% de la population, c’est à dire 3 à 4 fois moins que le taux requis pour prévenir une nouvelle épidémie (l’Institut Pasteur, qui fait des hypothèses moins optimistes, parle plutôt de 15%...)

🩺 Ce qui voudrait dire que pour atteindre cette fameuse « immunité collective », il « faudrait » environ... 300 000 morts.

⚠️ Notons que cela correspond à l’ordre de grandeur que nous annonçaient les épidémios en mars 2020. Il semble qu’ils n’avaient « pas si tort que ça », au final.

🧠 Et en Israël, après un an, où en est-on?

🩺 À environ 6000 morts.

🩺 Et environ 10% de la population « potentiellement » immunisée par l’infection.

⚠️ Ce n’est pas plus reluisant, vous en conviendrez.

_________________________________________

🧠 Et la vaccination, dans tout ça?

🩺 En France, au 2 mars dernier, environ 3.4% de la population était correctement vaccinée (2 doses). Environ 250 personnes sont décédées, et aucun de ces décès ne semble imputable à la vaccination (certains sont clairement dus à d’autres causes : COVID-19, cancers, etc.)

🩺 En Israël, 49% de la population a été correctement vaccinée en 3 mois, et tout comme en France, aucun décès n’a été imputé au vaccin.

⚠️ Israël a correctement immunisé sa population environ 20 fois plus rapidement que ne l’avait fait le virus (5 fois plus de monde en 4 fois moins de temps).

✖︎ Sans les morts.
✖︎ Sans les hospitalisations.
✖︎ Sans les séquelles.
✖︎ Sans les souffrances.

_________________________________________

🧠 En conclusion :

🩺 Qu’on le veuille ou non, qu’on l’accepte ou non, reprendre une « vie normale » impliquera d’éviter la saturation du système sanitaire.

🩺 Ce qui implique d’éviter de nouvelles « vagues » épidémiques.

🩺 Ce qui implique, au choix, de tous vivre dans une boite hermétique individuelle et de ne plus jamais entrer en contact avec un autre être humain, ou de s’assurer que le virus ne circule plus.

🩺 Ce qui implique (pour la seconde solution hein) de s’assurer que le virus ne puisse statistiquement trouver de nouvelle personne à infecter.

🩺 Ce qui implique d’avoir environ 70% de la population efficacement immunisée.

🩺 Ce qui implique...

1️⃣ Soit de laisser tout le monde s’infecter librement, avec à la clef des hôpitaux débordés, des dégâts collatéraux, environ 300 000 morts et la garantie de voir apparaître de nouveaux variants (contre lesquels nous ne seront peut-être pas immunisés...)

2️⃣ Soit de vacciner correctement tout le monde, ce qui sera (beaucoup beaucoup) plus rapide, ne fera pas ou très (très très) peu de morts, et diminuera drastiquement le risque de voir émerger des variants pas chouettes.

🤓 PS : désolé pour le pavé, je travaille BEAUCOUP en ce moment, j’ai jeté ça sur la tablette d’un trait, avec une seule relecture. J’affinerai demain 👍